top of page
livre nos ames oubliees.jpg
Nos âmes oubliées - Les ravages de l'inceste

Ce livre est présenté comme "une invitation à explorer notre conscience et nos mécanismes de défenses, un témoignage exceptionnel qui permet de considérer notre vie autrement".

Stéphane Allix y parle longuement de la conscience, de l'âme, de la mort, ... Travail de journaliste, jalonné d'études scientifiques, avec en toile de fond son propre parcours, ses blessures, ses doutes, ses peurs, ses angoisses, toutes ces choses qui l'empêchent d'être pleinement heureux dans la vie. Quête éperdue pour comprendre et lever le secret si pesant qu'il ressent dans son existence.

Et ce secret fini par ressurgir de sa mémoire ... une blessure d'inceste, douloureuse, violente, percutante, ... Il a été souillé, salli, violé par son oncle à plusieurs reprises durant son enfance.

Que de larmes j'ai versé à la lecture du passage relatant cette révélation.

Que de résonnance avec mon propre vécu du traumatisme de l'inceste. L'amnésie, la honte, la culpabilité, la sidération, l'impossibilité de se construire émotionnellement, de construire une vie de couple, d'avoir des enfants, ... La souffrance physique, la souffrance psychique, ... 

Mon innocence a été volée, violée.

J'ai commencé à subir des pratiques déviantes d'un membre de ma famille lorsque j'avais 7 ans, et cela s'est répété 18 fois, jusqu'à l'âge de mes 13 ans.

Ce livre m'a permis de comprendre le silence, la mémoire qui s'efface, la sensation d'être incomplet, la peur d'être aimé, ... tout ce qui s'est mis en place et sur quoi je me suis construite.

Je remercie infiniment Stéphane Allix pour le partage de son expérience de vie et l'écriture de son livre si libérateur.

Il a été un soutien et un révélateur pour me replonger dans ces traumatismes, les affronter, les purifier, les transcender.

Extraits du livre " Nos âmes oubliées " :

"Et moi je suis cet enfant. Totalement perdu. J'ignore ce que je dois faire, ou ne pas faire, j'obéis, j'agis sans comprendre si c'est mal ou bien. J'obéis parce que je suis un enfant, et c'est ce qu'il faut faire face à un adulte quand on est un enfant.  Je suis perdu dans mes sentiments. Je ne sais pas si je dois éprouver de la colère ou de la tristesse, j'ignore si ça doit être du plaisir."

"Je dois participer, parce que c'est ce qui m'est demandé. Je participe ... mais je suis absent. J'ai la gorge nouée. Je ne réagis pas. Il doit supposer que j'y prends plaisir, ou que j'aime ça, que je suis content, que je suis d'accord ! Au fond de moi, je suis complètement écrasé."

 

"Ce que cet homme a fait n'est pas juste. Il m'a violé. Et cette révélation explose. Soudain, toute ma vie est là devant moi, et tout s'explique."

 

"Je comprends qu'à cet instant j'ai été dévasté."

 

"Mon être a été morcelé. Des parties de moi ont fui ce désastre, et m'ont abandonné. Depuis ce jour, je ne suis qu'un tiers de moi-même. D'immenses morceaux de mon âme m'ont quitté. Pour se réfugier dans un monde moins terrible, pour échapper à cet inceste sidérant."

 

"Ces actes m'ont détruit. Tordu. Ils ont parasité ma vie. Ma relation aux autres."

"Il a distillé un poison de confusion qui infecte des parties de ma psyché. Jusqu'à encore aujourd'hui."

bottom of page